La science le confirme. Chaque enfant a le droit de s’épanouir physiquement et psychologiquement. Mais pour atteindre leur plein potentiel mental, émotionnel et intellectuel, d’importantes relations entre la santé du corps et du cerveau des enfants doivent être stimulées.

Leurs corps doivent être en mouvement pour activer les rouages du cerveau. Les enfants doivent être actifs. La santé de leur cerveau en dépend. Il est plus que jamais temps pour eux de laisser leur téléphone de côté, de se lever du divan et de s’activer.

cerveauDepuis des décennies, nous savons que l’activité physique améliore la santé cardiovasculaire, qu’elle contribue à maintenir un poids santé et qu’elle renforce les os et les muscles des enfants, et ce, peu importe leurs aptitudes et leurs capacités. Mais nous avons probablement laissé de côté l’impact de l’activité physique sur l’un des organes les plus essentiels et complexes : le cerveau.

Un nombre croissant de données indique que l’activité physique au cours de l’enfance est essentielle à un cerveau en bonne santé et qu’elle contribue à améliorer :

  • la réflexion et l’apprentissage
  • la régulation des émotions et la maîtrise de soi
  • la capacité de résolution de problèmes
  • la mémoire
  • la plasticité du cerveau – le développement de nouveaux tissus cérébraux
  • la gestion du stress
  • la capacité à faire face à l’anxiété et aux symptômes de la dépression
  • l’estime de soi et la confiance en soi
  • l’attention et la concentration

Alors que 62 % des enfants âgés de 3 à 4 ans satisfont à la recommandation en matière d’activité physique des Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance, seulement 35 % des jeunes âgés de 5 à 17 ans satisfont à la recommandation en matière d’activité physique pour leur groupe d’âge. De plus, 76 % des enfants âgés de 3 à 4 ans et 51 % des jeunes âgés de 5 à 17 ans consacrent plus de temps aux écrans que ce qui est recommandé dans les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour le temps de loisirs devant un écran et les comportements sédentaires.

Les enfants canadiens sont trop assis et ne bougent pas suffisamment pour atteindre leur plein potentiel.

[see-also]

Bouger > Se bourrer le crâne

  • cerveauLes élèves qui font de l’exercice avant un examen présentent un meilleur fonctionnement du cerveau que ceux qui sont moins actifs26. Alors, la prochaine fois que les élèves ressentiront de la pression pour emmagasiner de l’information, encouragez-les à prendre une pause active de leurs études : une activité physique aérobie peut s’avérer être la meilleure technique d’étude.
  • Lorsque le corps ne bouge pas assez, le cerveau ne peut pas atteindre son plein potentiel. Les enfants ayant une faible condition physique aérobie semblent avoir plus de difficultés à résoudre les problèmes27-29 et sont plus susceptibles de commettre des erreurs lorsqu’ils essaient de régler un problème.30

Corps actifs = Cerveaux plus gros

  • Les parties du cerveau dédiées à la mémoire et à l’apprentissage (l’hippocampe et les ganglions de la base) sont plus grosses chez les enfants actifs que chez leurs pairs moins actifs.31
  • Le fait d’être physiquement actif peut stimuler la mémoire chez les enfants et les jeunes32,33, dont ceux avec des troubles neurologiques (p.ex. troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité, trouble du spectre de l’autisme, paralysie cérébrale).34,35-37

Corps en action → Idées créatives

  • ampouleLes enfants actifs sont mieux équipés pour être créatifs.30
  • Même sans habiletés artistiques, la créativité peut se manifester dans des scénarios de réflexion concrète, comme élaborer une stratégie pour un jeu, diriger un projet d’équipe ou résoudre un problème de mathématiques. Sans activité physique adéquate, c’est difficile pour les enfants d’exploiter leur plein potentiel!

Bouger aide à se concentrer!

  • Les enfants qui participent à des activités physiques ont de plus longues périodes de concentration que leurs pairs moins actifs.32,33
  • Cette corrélation semble s’appliquer chez tous les enfants et les jeunes, y compris ceux qui présentent un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) et ceux avec un trouble du spectre de l’autisme38

+ Accroître le niveau d’activité physique des enfants peut être l’élément manquant de l’équation pour favoriser leur santé mentale..

Suite à la fin de l’aperçu des notes

S’activer libère les hormones du bonheur ∴ les enfants qui bougent se sentent bien!

  • Tout comme les adultes qui aiment cet état d’euphorie ressenti lorsqu’ils courent sur une longue distance, les enfants actifs éprouvent cette même bouffée de bien-être provenant des substances chimiques du cerveau (sérotonine et dopamine).37
  • Les enfants et les jeunes qui sont en forme bénéficient de cet afflux de substances chimiques et éprouvent moins de symptômes liés à la dépression que ceux qui ne sont pas en forme.35,36
  • Les enfants avec des troubles neurologiques sont plus à risque de souffrir de problèmes de santé mentale; ils ont donc plus à gagner en devenant et en demeurant actifs.31

↑ Mouvement = ↓ Symptômes d’anxiété

  • équipement sportifLes données indiquent que l’activité physique peut aider à réduire l’anxiété chez les enfants et les jeunes39,40. La danse et les sports d’équipe peuvent être particulièrement efficaces chez les enfants et les jeunes avec des troubles neurologiques.41,42
  • Les enfants canadiens sont sur la bonne voie puisque 77 % des jeunes âgés de 5 à 19 ans et 46 % des enfants âgés de 3 à 4 ans participent à des activités physiques ou sportives organisées2014-16 CANPLAY

↑ Mouvement = ↓ Moins de stress

  • La recherche indique que l’activité physique est un outil efficace pour atténuer le stress social et scolaire chez les jeunes; les enfants qui sont moins actifs ont des taux significativement plus élevés de cortisol, l’hormone du stress.43
  • De plus, le fait d’être actif semble non seulement renforcer la résilience des enfants lorsqu’ils sont confrontés au stress, mais semble également les aider à se remettre plus rapidement de situations stressantes.43
  • Être actif à l’extérieur, même s’il s’agit d’une simple promenade, est un puissant antidote pour les adolescents confrontés au stress20. Toutefois, seulement 37 % des jeunes canadiens âgés de 11 à 15 ans jouent à l’extérieur pendant plus de deux heures par jour (en dehors des heures de classe)2013-14 HBSC ; nous avons un long chemin à parcourir pour nous assurer qu’ils récoltent ces bienfaits pour la santé mentale.

↑ Mouvement = ↑ Estime de soi

  • Les médias sociaux jouent un rôle majeur dans l’estime de soi de nombreux jeunes. Les jeunes sont soumis à une surveillance en ligne sans fin de la part de leurs pairs. Être actif peut être un outil protecteur pour renforcer chez les jeunes l’estime de soi, la confiance en soi et en leur propre valeur. 20
  • L’activité physique concrète peut les distraire de ces expériences virtuelles qui pourraient affecter négativement la façon dont ils se perçoivent.45
  • Lorsque les enfants et les jeunes deviennent actifs, la recherche montre qu’ils ont une meilleure estime d’eux-mêmes, ce qui entraîne une meilleure humeur et plus de satisfaction quant à la façon dont ils se perçoivent46-51. Toutefois, les jeunes canadiens âgés de 5 à 11 ans et de 12 à 17 ans passent respectivement 2,3 et 4,1 heures par jour à des activités devant un écran2014-15 CHMS, ce qui leur laisse peu de temps pour bouger en mode « déconnexion ».

Nous voulons tous voir les enfants canadiens atteindre leur plein potentiel physique, émotionnel et cognitif. Un cerveau en bonne santé constitue l’une de leurs ressources les plus importantes – maintenant et pour l’avenir.

L’activité physique quotidienne peut s’avérer être la façon la plus accessible, mais sous-utilisée, de les soutenir dans leur parcours. Travaillons pour équilibrer l’équation.

LIRE L’ÉNONCÉ D’EXPERTS

ParticipACTION publie un Énoncé d’experts sur l’activité physique et la santé du cerveau chez les enfants et les jeunes.

Informations de citation

Les citations énumérées ci-dessous sont celles référencées par texte sur cette page. Pour obtenir la liste complète des références, veuillez consulter le Bulletin complet.

26 Voss MW, Chaddock L, Kim JS, Vanpatter M, Pontifex MB, Raine LB, Cohen NJ, Hillman CH, Kramer AF. Aerobic fitness is associated with greater efficiency of the network underlying cognitive control in preadolescent children. Neuroscience. 2011;199:166-176.

27 Ringenbach SD, Holzapfel SD, Mulvey GM, Jimenez A, Benson A, Richter M. The effects of assisted cycling therapy (ACT) and voluntary cycling on reaction time and measures of executive function in adolescents with Down syndrome. J Intellect Disabil Res. 2016 Nov;60(11):1073-1085.

28 Pontifex MB, Raine LB, Johnson CR, Chaddock L, Voss MW, Cohen NJ, Kramer AF, Hillman CH. Cardiorespiratory fitness and the flexible modulation of cognitive control in preadolescent children. J Cogn Neurosci. 2011;23(6):1332-1345.

29 Kao SC, Drollette ES, Scudder MR, Raine LB, Westfall DR, Pontifex MB, Hillman CH. Aerobic fitness is associated with cognitive control strategy in preadolescent children. J Mot Behav. 2017;49(2):150-162.

30 Diamond A. Executive functions. Annu Rev Psychol. 2013;64:135-168.

31 Chaddock-Heyman L, Erickson KI, Holtrop JL, Voss MW, Pontifex MB, Raine LB, Hillman CH, Kramer AF. Aerobic fitness is associated with greater white matter integrity in children. Front Hum Neurosci. 2014;8:584.

32 Jones RA, Downing K, Rinehart NJ, Barnett LM, May T, McGillivray JA, Papadopoulos NV, Skouteris H, Timperio A, Hinkley T. Physical activity, sedentary behavior and their correlates in children with Autism Spectrum Disorder: a systematic review. PLoS One. 2017;12(2):e0172482.

33 Korkmaz B. Theory of mind and neurodevelopmental disorders of childhood. Pediatr Res. 2011;69(5 Pt 2):101R-8R.

34 Santos S, Jiménez S, Sampaio J, Leite N. Effects of the Skills4Genius sports-based training program in creative behavior. PLoS One. 2017;12(2):e0172520.

35 Chaddock L, Erickson KI, Prakash RS, Kim JS, Voss MW, Vanpatter M, Pontifex MB, Raine LB, Konkel A, Hillman CH, Cohen NJ, Kramer AF. A neuroimaging investigation of the association between aerobic fitness, hippocampal volume, and memory performance in preadolescent children. Brain Res. 2010;1358:172-183.

36 Chaddock L, Erickson KI, Prakash RS, VanPatter M, Voss MW, Pontifex MB, Raine LB, Hillman CH, Kramer AF. Basal ganglia volume is associated with aerobic fitness in preadolescent children. Dev Neurosci. 2010;32(3):249-256.

37 Chaddock-Heyman L, Erickson KI, Kienzler C, King M, Pontifex MB, Raine LB, Hillman CH, Kramer AF. The role of aerobic fitness in cortical thickness and mathematics achievement in preadolescent children. PLoS One. 2015;10(8):e0134115.

38 Chambers SA. Short-burst-high-intensity exercise to improve working memory in preadolescent children diagnosed with attention deficit hyperactivity disorder. Ann Arbor, MI: ProQuest LLC; 2016.

39 Schaeffer DJ, Krafft CE, Schwarz NF, Chi L, Rodrigue AL, Pierce JE, Allison JD, Yanasak NE, Liu T, Davis CL, McDowell JE. An 8-month exercise intervention alters frontotemporal white matter integrity in overweight children. Psychophysiology. 2014;51(8):728-733.

40 Krafft CE, Schaeffer DJ, Schwarz NF, Chi L, Weinberger AL, Pierce JE, Rodrigue AL, Allison JD, Yanasak NE, Liu T, Davis CL, McDowell JE. Improved frontoparietal white matter integrity in overweight children is associated with attendance at an after-school exercise program. Dev Neurosci. 2014;36(1):1-9.

41 Hartshorn K, Olds L, Field T, Delage J, Cullen C, Escalona A. Creative movement therapy benefits children with autism. Early Child Dev Care. 2001;166(1):1-5.

42 Pan CY, Chu CH, Tsai CL, Lo SY, Cheng YW, Liu YJ. A racket-sport intervention improves behavioral and cognitive performance in children with attention-deficit/hyperactivity disorder. Res Dev Disabil. 2016;57:1-10.

43 Hillman CH, Buck SM, Themanson JR, Pontifex MB, Castelli DM. Aerobic fitness and cognitive development: Event-related brain potential and task performance indices of executive control in preadolescent children. Dev Psychol. 2009;45(1):114-129.

44 Eime RM, Young JA, Harvey JT, Charity MJ, Payne WR. A systematic review of the psychological and social benefits of participation in sport for children and adolescents: informing development of a conceptual model of health through sport. Int J Behav Nutr Phys Act. 2013;10:98.

45 Twenge JM, Martin GN, Campbell WK. Decreases in psychological well-being among American adolescents after 2012 and links to screen time during the rise of smartphone technology. Emotion. 2018. In press.

46 Hermens N, Super S, Verkooijen KT, Koelen MA. A systematic review of life skill development through sports programs serving socially vulnerable youth. Res Q Exerc Sport. 2017;88(4):408-424.

47 Smith JJ, Eather N, Morgan PJ, Plotnikoff RC, Faigenbaum AD, Lubans DR. The health benefits of muscular fitness for children and adolescents: a systematic review and meta-analysis. Sport Med. 2014;44(9):1209-1223.

48 Reddon H, Meyre D, Cairney J. Physical activity and global self-worth in a longitudinal study of children. Med Sci Sport Exerc. 2017;49(8):1606-1613.

49 Babic MJ, Morgan PJ, Plotnikoff RC, Lonsdale C, White RL, Lubans DR.. Physical activity and physical self-concept in youth: systematic review and meta-analysis. Sport Med. 2014;44(11):1589-1601.

50 Bremer E, Crozier M, Lloyd M. A systematic review of the behavioural outcomes following exercise interventions for children and youth with autism spectrum disorder. Autism. 2016;20(8):899-915.

51 Maïano C, Ninot G, Erraïs B. Effects of alternated sport competition in perceived competence for adolescent males with mild to moderate mental retardation. Int J Rehabil Res. 2001;24:51-58.

57 Chaput JP, Colley RC, Aubert S, Carson V, Janssen I, Roberts KC, Tremblay MS. Proportion of preschool-aged children meeting the Canadian 24-Hour Movement Guidelines and associations with adiposity: results from the Canadian Health Measures Survey. BMC Public Health. 2017;17(Suppl 5):829.

106 Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute. Bulletin 5: active transportation among children and youth. Ottawa: Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute; 2018. URL: http://www.cflri.ca/fr/document/bulletin-5-transport-actif-parmi-les-enfants-et-les-adolescents.

144 Gray C, Larouche R, Barnes JD, Colley RC, Tremblay MS, Cowie Bonne J, Arthur M, Cameron C, Chaput JP, Faulkner G, Janssen I, Kolen AM, Manske S, Salmon A, Spence JC, Timmons B. Are we driving our kids to unhealthy habits? Results from the Active Healthy Kids Canada 2013 Report Card on Physical Activity for Children and Youth. Int J Environ Res Public Health. 2014;11(6):6009-6020.

237 Tremblay MS, Longmuir PE, Barnes JD, Belanger K, Anderson KD, Bruner B, Copeland JL, Gregg MJ, Hall N, Kolen AM, Lane KN, Law B, MacDonald DJ, Martin LJ, Saunders TJ, Sheehan D, Stone MR, Woodruff SJ. Physical literacy levels of Canadian children aged 8-12 years: descriptive and normative results from the RBC Learn to Play – CAPL Project. BMC Public Health. In press.

296 Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute. Bulletin 01: school policies supporting physical activity and sport. Ottawa: Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute; 2016. URL: http://www.cflri.ca/fr/document/bulletin-01-politiques-scolaires-en-appui-%C3%A0-l%E2%80%99activit%C3%A9-physique-et-au-sport.

297 Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute. Bulletin 18: instruction of physical education. Ottawa: Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute; 2018. URL: http://www.cflri.ca/fr/document/bulletin-18-enseignement-de-l%E2%80%99%C3%A9ducation-physique.

317 Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute. Bulletin 15: availability of physical activity and sport strategies. Ottawa: Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute; 2017. URL: http://www.cflri.ca/fr/document/bulletin-15-accessibilit%C3%A9-des-strat%C3%A9gies-li%C3%A9es-%C3%A0-l%E2%80%99activit%C3%A9-physique-et-au-sport.

339 Government of Canada. Budget 2018: table of contents. Ottawa: Government of Canada; 2018. URL: https://www.budget.gc.ca/2018/docs/plan/toc-tdm-fr.html.

À PROPOS DU BULLETIN

Découvrez comment le Bulletin a été développé.

En Savoir Plus

LES ARCHIVES DU BULLETIN

Le Bulletin a été publié annuellement depuis 2005.

Voir al

COMPARAISONS INTERNATIONALES

En 2016, nous avons comparé les notes du Canada à 37 autres pays.

En Savoir Plus

Contacts

Leigh Vanderloo, Ph. D.
Gestionnaire de connaissances
Partenaires et bailleurs de fonds

La réalisation du Bulletin de ParticipACTION n’aurait pu être possible sans la généreuse collaboration de partenaires et bailleurs de fonds.