Donnez aujourd'hui
Donnez aujourd’hui
 Magasinez ParticipACTION
Chercher
f
M

Vieillir

Bougez maintenant, pour un avenir en santé

Vieillir fait inévitablement partie de la vie. Et le passage du temps peut aussi entraîner certains problèmes comme des douleurs, un déclin cognitif, un risque accru de maladies chroniques et, dans certains cas, de l’isolement social. La bonne nouvelle? Être actif peut vous aider à rester fort, autonome et en bonne santé mentale. Vous souhaitez profiter de l’« âge d’or »? Vous gagnerez à savoir comment vieillir mieux.

Un homme âgé qui joue à la corde à danser avec deux enfants

Comment l’activité physique peut-elle m’aider à vieillir mieux?

À l’aube de la soixantaine, et les années suivantes, l’activité physique devient extrêmement importante, car elle favorise ces trois facteurs clés : 

La mobilité

Les blessures liées aux chutes demeurent la principale cause d’hospitalisation chez les aînés au pays.

Chaque année, entre 20 % et 30 % des aînés font une chute.1

Heureusement, pratiquer des activités comme l’entraînement musculaire ou la marche rapide sont d’excellentes façons d’atteindre les 150 minutes recommandées d’activité physique d’intensité moyenne à élevée par semaine. Cela contribue aussi à améliorer l’équilibre, la force et la stabilité, trois habiletés qui contribuent grandement à prévenir les chutes.

Le bien-être cognitif

Selon un rapport récent, d’ici 2031, près de 1,4 million d’adultes vivant au pays seront touchés par la démence, ce qui entraînera des coûts directs en soins de santé d’environ 16,6 milliards de dollars.2

Malheureusement, comme le principal facteur de risque de la démence est l’âge, on s’attend à ce que le nombre de personnes vivant avec un trouble du cerveau augmente.

 Deux femmes souriantes en train de courir

Faites de l’activité physique! La recherche démontre que l’activité physique protège contre l’apparition de la démence, et qu’elle peut en ralentir la progression.34 Donc, quand vous êtes physiquement actif, vous ne faites pas que garder votre corps en santé, vous protéger également votre cerveau.

Les liens sociaux et l’esprit de communauté

La recherche indique qu’un adulte sur cinq éprouve un certain degré de solitude ou d’isolement.5 Les personnes les plus à risque? Les personnes âgées! En raison du manque de mobilité, elles ont davantage de risque de se blesser à la suite d’une chute et de voir leur cercle social rétrécir.

L’activité physique régulière libère des endorphines (en anglais) dans le cerveau, ce qui nous fait nous sentir heureux. Elle permet également de rencontrer de nouvelles personnes et de renforcer les liens d’amitié, deux éléments qui aident à prévenir le déclin cognitif tout en gardant notre cerveau en bonne santé.

Voici comment :

  • Intégrez des activités de renforcement musculaire et osseux à votre routine au moins deux fois par semaine, en vous concentrant sur les principaux groupes musculaires comme les jambes, le tronc et le dos. 
  • Intégrez des activités qui améliorent l’équilibre, comme le yoga et l’entraînement contre résistance.
  • Essayez le tai-chi, il aide à stimuler la mémoire et la faculté d’apprentissage, en plus d’améliorer l’équilibre et de faire diminuer la pression artérielle.
  • L’aquaforme est une activité sécuritaire et efficace qui aide à renforcer les muscles et qui, en raison de la flottabilité, permet de faire de l’exercice à une intensité plus élevée et à moindre impact pour le corps.
  • Pour les plus aventureux, nous recommandons d’essayer l’une des activités qui connaissent la plus forte croissance au Canada (spécialement chez les 65 ans et plus), le pickleball!

Jetez un coup d’œil à l’appli gratuite de ParticipACTION pour faire le suivi de votre progrès, et pour consulter des articles et des vidéos d’exercices motivants.

Références

  1. AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA CHUTES CHEZ LES AÎNÉS AU CANADA : DEUXIÈME RAPPORT 2014 ACCESSED APRIL 15, 2019. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/promotion-sante/vieillissement-aines/publications/publications-grand-public/chutes-chez-aines-canada-deuxieme-rapport.html
  2. ALZHEIMER’S SOCIETY CANADA. LATEST INFORMATION AND STATISTICS. 2018. ACCESSED JULY 11, 2019. https://alzheimer.ca/en/home/get-involved/advocacy/latest-info-stats
  3. RABIN JS, KLEN H, KIRN DR, SCHULTZ HS, ET AL. ASSOCIATIONS OF PHYSICAL ACTIVITY AND Β-AMYLOID WITH LONGITUDINAL COGNITION AND NEURODEGENERATION IN CLINICALLY NORMAL OLDER ADULTS. JAMA NEUROLOGY. 2019.
  4. MARTIN GINNIS KA, HEISZ J, SPENCE JC, CLARK IB. FORMULATION OF EVIDENCE-BASED MESSAGES TO PROMOTE THE USE OF PHYSICAL ACTIVITY TO PREVENT AND MANAGE ALZHEIMER’S DISEASE. 2017. B MC PUBLIC HEALTH;17:209.
  5. STATISTICS CANADA. LIVING ALONE IN CANADA. ACCESSED AUGUST 3, 2019. https://www150.statcan.gc.ca/n1/en/pub/75-006-x/2019001/article/00003-eng.pdf?st=qmbfr0a3

Découvrez d’autres bienfaits