Donnez aujourd'hui
Donnez aujourd’hui
 Magasinez ParticipACTION
Chercher
f
M
Histoires inspirantes

Série Histoires inspirantes avec Amreen Kadwa

La série Histoires inspirantes est une nouvelle série d’histoires captivantes qui seront présentées chaque mois. Elles mettront en vedette des gens inspirants de chez nous qui font en sorte que l’activité physique et le sport fassent partie intégrante de leur vie quotidienne.

Dans le milieu du sport et d’activité physique, de nombreuses personnes doivent malheureusement surmonter une quantité de difficultés et d’obstacles pour participer ou se sentir accueillies et acceptées. En tant qu’athlète musulmane qui porte un hijab, Amreen Kadwa comprend les problèmes et le manque de représentation auxquels sont confrontées les femmes et les filles musulmanes qui veulent se joindre à une équipe sportive, ou tout simplement être actives.

AMREE

PHOTO: AMREEN KADWA

« À l’époque où je jouais au rugby dans l’équipe de mon école secondaire, je n’ai tout simplement jamais vu d’autres femmes musulmanes pratiquer de sport ni d’autres athlètes musulmanes être félicitées »,

 

a confié Amreen à ParticipACTION. « Quand je disais aux gens que je jouais au rugby ou que j’étais une athlète, les réactions n’étaient pas toujours positives. Cela m’amenait souvent à me demander si ce que je faisais était inapproprié. Beaucoup d’autres athlètes qui portent le hijab se sont souvent fait dire par des entraîneurs, des arbitres et des officiels qu’elles ne pouvaient pas participer parce qu’elles ne respectaient pas le code vestimentaire. »

Amreen n’a pas personnellement vécu les nombreux obstacles à la participation au sport que beaucoup de ses consœurs musulmanes ont dû affronter, et elle a eu la chance de profiter des bienfaits du sport dans sa vie. C’est plutôt une blessure qui l’a obligée à cesser temporairement de jouer au rugby.

amreen nike

PHOTO: AMREEN KADWA

« Le rugby m’a permis d’accroître ma confiance en moi. Ce sport m’a aidé à développer de nombreuses habiletés de la vie quotidienne, et je pense que de nombreux sports en font autant. Lorsque je me suis blessée en jouant au rugby, et que je ne pouvais donc plus jouer avec cette communauté, j’ai décidé d’entrer en contact avec d’autres athlètes musulmanes pour vérifier si nos expériences étaient semblables. La quantité de réponses reçues a été impressionnante, un grand nombre de ces femmes soutenaient que nous avions besoin d’une façon, d’un réseau, pour rester en contact. »

Ces idées ont inspiré Amreen à mettre sur pied un organisme appelé Hijabi Ballers, un organisme sans but lucratif dirigé par des bénévoles dans la région du Grand Toronto. Son objectif est de reconnaître les performances athlétiques des filles et des femmes musulmanes et de les souligner.

« Notre vision est de faire en sorte que les athlètes musulmanes soient célébrées pour leur identité et qu’elles se sentent en sécurité et accueillies dans les espaces sportifs. L’objectif est aussi d’accroître la participation et la représentation des femmes musulmanes dans les milieux sportifs et dans les médias. Il est si important que les jeunes filles musulmanes soient représentées pour qu’elles aient le sentiment qu’elles aussi, elles peuvent être des athlètes. »

Depuis sa création, il y a environ cinq ans, l’organisme Hijabi Ballers a aidé de nombreuses femmes et filles musulmanes à participer à des activités sportives dans le cadre de programmes comme le Sunday Ball, un programme de basketball gratuit. Avant d’être interrompu en raison de la pandémie, ce programme a donné à ces filles et ces femmes la chance d’explorer leur passion pour le sport et de jouer au basketball dans un environnement inclusif et accueillant.

« Même si au cours des deux dernières années, nous ne nous sommes pas vraiment réunies pour jouer à cause de la pandémie, nous avons gardé contact, virtuellement, avec un grand nombre de nos athlètes. Ce lien dépasse le basketball, il s’agit aussi de la sororité que nous avons créée et du fait de savoir qu’il y a d’autres filles et femmes qui partagent le même amour et la même passion pour le basketball et pour d’autres sports. C’est un sentiment qui fait tellement de bien! »

amreen

PHOTO: AMREEN KADWA

Comme le programme est en pause, Amreen a dû trouver d’autres façons d’être active, comme faire du vélo, de la marche et de la course.

« Je n’avais jamais pratiqué la course avant, mais j’ai essayé et j’ai trouvé que ce sport me procurait un sentiment de paix et de bonheur, exactement ce que je ressentais lorsque je pratiquais des sports comme le basketball et le rugby. Faire de l’activité est un excellent exutoire quand on se sent déprimé ou qu’on a besoin de faire le vide. C’est tellement amusant aussi! »

Amreen espère que son fils d’un an et demi aimera un jour autant qu’elle l’activité physique et le sport.

« Je fais beaucoup d’activités avec mon fils. Je l’amène marcher tous les jours et nous faisons des promenades à vélo avec mon mari, qui a équipé son vélo d’un siège pour enfant. Je veux exposer mon fils à autant de sports et d’activités physiques que possible pour lui faire découvrir toutes les possibilités. J’aimerais aussi qu’il se sente lié à une communauté et qu’il valorise le sport et l’activité physique dans sa vie. »

 

Voici le conseil de l’athlète en ce qui concerne le fait d’essayer un nouveau sport ou une nouvelle activité physique : « Foncez! Il faut beaucoup de courage et de confiance pour sortir de sa zone de confort et essayer quelque chose de nouveau, mais ça en vaut tellement la peine! Il ne s’agit pas d’être le ou la meilleure athlète, il s’agit de trouver une communauté où l’on se sent à sa place. »

Pour en savoir davantage sur Hijabi Ballers, visitez le site HijabiBallers.com.

Découvrez les bienfaits de l’activité physique

Tout va tellement mieux quand on bouge! Découvrez comment vous pouvez améliorer votre vie dès aujourd’hui.

Contenu connexe

Voici d’autres excellents articles et vidéos de ParticipACTION pour vous émouvoir.