Donnez aujourd'hui
Donnez aujourd’hui
 Magasinez ParticipACTION
Chercher
f
M
Histoires inspirantes

Pourquoi essayer une variété de sports et d’activités

La série Histoires inspirantes est une série d’histoires captivantes qui seront présentées chaque mois. Elles mettront en vedette des gens inspirants de chez nous qui font en sorte que l’activité physique et le sport fassent partie intégrante de leur vie quotidienne.

Pour que la motivation soit au rendez-vous lorsqu’on fait de l’activité physique, trouver un sport ou une activité physique que l’on aime est une condition essentielle. La meilleure façon d’y arriver est d’essayer de nombreuses activités physiques et sportives jusqu’à ce qu’on en découvre une (et pourquoi pas plusieurs) qui nous plaît. Toucher à plusieurs activités physiques et sportives permet de mieux cerner ses intérêts, et se révèle profitable en tout point. La cycliste d’Équipe Canada, Sarah Orban, le sait trop bien.

« Avant l’âge de 21 ans, je ne m’étais jamais investie sérieusement dans le cyclisme, alors je suis convaincue qu’il n’est jamais trop tard pour commencer un nouveau sport ou une nouvelle activité », a déclaré Sarah à ParticipACTION.

« Essayer de nouveaux sports et de nouvelles activités aide à renforcer notre confiance en nous-même. »

Sarah Orban posing outdoors« Cela nous permet de nous surpasser et nous aide à déterminer quels sports ou quelles activités conviennent le mieux à nos capacités et à nos intérêts. Quand un sport ou une activité nous enthousiasme, nous sommes portés à nous y adonner. Chaque sport, chaque activité physique offre un bienfait particulier. Certaines nous font travailler différents groupes musculaires, et d’autres nous permettent d’acquérir diverses habiletés et capacités. Le cyclisme, par exemple, aide à renforcer la résilience physique et psychologique. Lorsqu’on roule en montée ou contre le vent, il faut être fait solide mentalement pour continuer à pédaler. Et cette force peut être utile dans la vie quotidienne, car elle aide à améliorer la concentration et renforce la volonté à accomplir des tâches difficiles. »

Avant de devenir pistarde, Sarah a participé aux compétitions des équipes féminines de soccer et d’athlétisme de l’Université de Lethbridge. « Je ne me suis pas rendue jusqu’à Équipe Canada pour jouer au soccer, mais je savais que je n’avais pas atteint mon plein potentiel en tant qu’athlète. J’avais toujours rêvé de compétitionner et d’arborer la feuille d’érable, mais je ne savais pas vraiment quel sport correspondait le mieux à mes qualités d’athlète ni comment j’y arriverais. »

Sarah Orban training Dans l’espoir de trouver un intérêt envers un nouveau sport, Sarah a participé au Camp des recrues RBC, un programme qui vise à repérer les athlètes qui formeront la prochaine cohorte d’athlètes olympiques. Elle a ensuite été recrutée par les organismes nationaux de rugby, de skeleton, de cyclisme sur piste et d’athlétisme, mais c’est sur le cyclisme que son choix s’est arrêté. Même si Sarah n’avait jamais participé à des compétitions auparavant, Cyclisme Canada l’a recrutée dans le cadre de son programme accéléré, et à peine un an et demi plus tard, en 2019, elle faisait partie de l’équipe nationale.

Depuis qu’elle s’est jointe à Cyclisme Canada, Sarah a participé à deux championnats mondiaux (à Berlin, en Allemagne, en 2020 et à Roubaix, en France, en 2021); elle a remporté quatre médailles à la Coupe nationale (trois médailles de bronze et une d’argent); elle a été nommée substitut aux Jeux olympiques de 2021 à Tokyo et a participé aux Jeux du Commonwealth de 2022 à Birmingham, au Royaume-Uni. Sarah s’entraîne actuellement pour participer aux Jeux olympiques de 2024, à Paris.

Sarah Orban training outdoorsL’athlète adore rouler sur piste à l’intérieur, mais elle aime aussi pédaler en plein air, dans la nature. « Rouler en plein air me permet d’explorer mon environnement, de voir les choses sous un autre angle, de profiter de l’air frais et de pratiquer la pleine conscience. »

Pour ceux qui songent à pratiquer le cyclisme, Sarah leur suggère de s’assurer que leur vélo est correctement mis au point (par exemple, veiller à ce que le siège soit à la bonne hauteur) et d’investir dans le bon équipement, comme des cuissards rembourrés et des chaussures munies de cales. Elle leur recommande également de se joindre à un club de cyclisme local, si possible. « C’est une excellente façon de tisser des liens avec des gens qui vous inspireront à faire du vélo. »

Que vous ayez choisi le cyclisme, ou une autre activité physique ou sportive, voici les conseils de Sarah pour rester motivé : « Fixez-vous des objectifs quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou annuels. »

« Qu’ils soient grands ou petits, les objectifs nous donnent quelque chose à atteindre et nous aident à rester motivés. »

« Plus important encore, soulignez vos victoires et soyez fier de vous-même lorsque vous vivez des réussites. Souvent, les gens atteignent leur objectif et cherchent immédiatement à en réaliser un autre, sans même souligner ce pour quoi ils ont travaillé si fort. »

Vous connaissez quelqu’un dont l’histoire est inspirante et mérite d’être racontée? Envoyez-nous un courriel à info@participACTION.com.

Découvrez les bienfaits de l’activité physique

Tout va tellement mieux quand on bouge! Découvrez comment vous pouvez améliorer votre vie dès aujourd’hui.

Contenu connexe

Voici d’autres excellents articles et vidéos de ParticipACTION pour vous émouvoir.