Donnez aujourd'hui
Donnez aujourd’hui
 Magasinez ParticipACTION
Chercher
f
M
Science et recherche

6 choses à savoir pour soutenir les femmes dans la pratique du sport et de l’activité physique, et comment on peut les appliquer

Doing,Sport,In,The,Sunset,/,Young,Woman,Preparing,ToAu cours de la dernière année, ParticipACTION a évalué ses initiatives de sensibilisation à l’activité physique – l’appli de ParticipACTION, le Défi Ensemble, tout va mieux, les campagnes Tout est tellement meilleur, pour n’en nommer que quelques-unes – afin de cerner les différences les plus importantes entre les genres et partager notre analyse et nos solutions à nos principaux partenaires du secteur. 

Quelle meilleure façon de souligner la Journée internationale des femmes que de faire le point sur ce que nous avons appris jusqu’à maintenant et d’agir en conséquence? Pour en savoir plus, lisez ce qui suit.

  • Abordez vos communications et vos programmes avec une approche différenciée selon les genres : Durant le Défi Ensemble, tout va mieux, par exemple, les femmes ont affirmé avoir fait beaucoup moins d’activité physique, dont beaucoup moins d’activité physique d’intensité élevée, et d’intensité modérée à élevée. Elles ont également indiqué avoir marché moins de minutes par semaine et étaient moins susceptibles de répondre aux Directives en matière de mouvement pour les adultes. À ParticipACTION, nous tenons à ce que l’ensemble de notre équipe suive la formation Le MÉMO de l’équité des genres pour améliorer ce qui touche les questions de genre dans nos programmes et nos communications, et nous la recommandons fortement.
  • Créez du contenu personnalisé pour les femmes : Un nombre considérablement plus important de femmes utilise et apprécie notre application, et les femmes sont plus nombreuses à nous suivre sur les réseaux sociaux. C’est l’occasion de mieux répondre à leurs besoins en créant du contenu et des outils personnalisés qui ciblent les femmes et qui parlent d’enjeux les touchant. Par exemple, nous avons appris que moins d’un tiers (32 %) des femmes font de l’activité physique pour atténuer les symptômes des règles. Et presque un quart des femmes admettent que la ménopause a eu un impact négatif sur leur propension (11 %) et leur capacité (7 %) à être actives physiquement. Pour aider les femmes à surmonter ces difficultés, nous avons créé la page SPM mieux, qui comprend des conseils, des astuces et de l’information sur la façon d’être active physiquement tout en gérant les symptômes des règles.
  • Mettez l’accent sur le côté social de l’activité physique : Selon les recherches, les femmes sont plus susceptibles d’obtenir du soutien par rapport à l’activité physique sous la forme d’encouragements d’amis et de membres de la famille. Nous avons également appris que les cours de groupe comme le yoga et la musculation sont les activités que les femmes enregistrent le plus dans notre application. La clé est donc de donner aux femmes les moyens de bouger ensemble, même si c’est de façon virtuelle. Étant donné le besoin grandissant d’entretenir des contacts sociaux durant la pandémie, l’appli de ParticipACTION offre depuis peu l’option de faire des défis virtuels en équipe.
  • Transformez les obstacles à l’activité physique en occasions : Bien que les femmes autant que les hommes affirment avoir peu de motivation et d’énergie, la fatigue extrême, les tâches nombreuses et les autres priorités (vie sociale, famille, travail) sont plus prononcées chez les femmes. Même si nous aimerions rééquilibrer la charge mentale et physique, qui retombe le plus souvent sur les femmes, l’activité physique demeure notre domaine d’expertise. Nous prévoyons créer plus de contenus et d’outils pour aider les femmes à naviguer dans leur vie quotidienne, et les aider à voir les enfants, la famille, leur journée au travail, entre autres, comme des occasions d’intégrer l’activité physique dans leur vie de façon ponctuelle et ciblée. La vidéo La famille d’abord dans l’appli de ParticipACTION est un bel exemple de la façon dont les femmes peuvent bouger tout en prenant soin des enfants.
  • Mettez de l’avant la littératie physique pour faire bouger les femmes : Selon les données provenant du Défi Ensemble, tout va mieux, les femmes auraient un niveau sensiblement moins élevé d’habiletés, de capacités et de motivation en ce qui concerne l’activité physique. Les composantes de la littératie physique – la motivation, la confiance, les habiletés physiques, les connaissances et la compréhension – pourraient faire la différence chez les femmes entre une vie active et sédentaire, et c’est à nous de mettre ce concept au cœur de nos communications et de nos programmes.
  • Comprenez mieux les communautés LGBTQI2S, leurs besoins particuliers et leurs défis afin d’établir des programmes et des communications respectueuses et inclusives : À l’heure actuelle, nous ne disposons pas d’assez de données à propos de ces communautés pour établir des conclusions significatives d’un point de vue statistique pour la taille de cet échantillon. C’est signe qu’il faut mieux cerner, comprendre et combler les différents besoins des femmes de toutes les communautés.

Découvrez les bienfaits de l’activité physique

Tout va tellement mieux quand on bouge! Découvrez comment vous pouvez améliorer votre vie dès aujourd’hui.

Contenu connexe

Voici d’autres excellents articles et vidéos de ParticipACTION pour vous émouvoir.