Activité 26/150

Traction au bâton

Ce jeu fait partie des nombreuses compétitions de traction qui s’inspirent du souque à la corde. Deux adversaires s’assoient sur le sol et tentent de déplacer l’autre joueur ou de lui retirer le bâton des mains.

Information culturelle

Il existe plusieurs versions de la traction du bâton. Cette compétition est très populaire parmi les Inuits et les cultures autochtones à travers le Canada. La façon de jouer décrite ci-dessous est celle des Inuits d’Alaska (Esquimaux) qui l’ont partagée avec les gens de la région du Delta Mackenzie. Sans avoir une technique particulière, ce jeu met à l’épreuve l’endurance et la force maximale des participants. Tout le monde peut jouer!

 

Où jouer 

Ce jeu peut être joué partout, à l’intérieur comme à l’extérieur.

 

Comment jouer 

Le gagnant d’un tirage (pile ou face) choisit la position de ses mains sur le bâton – à l’intérieur ou à l’extérieur de celles de l’adversaire – pour la première ronde. Les deux adversaires doivent s’asseoir face à face sur le sol, les genoux pliés et les pieds bien ensemble. Leurs semelles doivent se toucher. Les deux joueurs tiennent le bâton de 30 cm de long. Un joueur pose ses mains à l’intérieur de celles de l’adversaire, les mains de ce dernier ce trouvant ainsi à l’extérieur. Au signal (« 3-2-1-go! »), les adversaires commencent à tirer uniformément et avec force. Tourner, secouer et faire des mouvements brusques est interdit.

Une ronde est gagnée lorsqu’un compétiteur réussit à renverser son adversaire ou lui retire le bâton des mains (ceci n’arrive pas souvent, mais il arrive parfois qu’un compétiteur soit beaucoup plus fort et réussisse à soulever son adversaire du sol). Une compétition de traction du bâton peut être disputée selon une formule 2 de 3, et la position des mains des adversaires change à chaque manche.

Variation : Afin de rendre ce jeu un peu plus difficile, les participants peuvent laisser leurs jambes allongées au lieu de les plier.

 

Équipement suggéré 

- Un bâton droit de 30 cm de long et d’un diamètre d’au moins 2 cm afin d’éviter qu’il se brise.


Adaptations
Tous les Canadiens peuvent participer à des activités physiques, peu importe leurs capacités ou leur situation. Toutefois, certains sports et activités doivent être adaptés pour les rendre accessibles. Vous trouverez ci-dessous des recommandations et suggestions afin d'accommoder les personnes vivant avec une limitation fonctionnelle ou celles qui ont des exigences particulières. Avec une attitude positive et un peu d'ingéniosité, tout le monde pourra essayer chacune des activités.

Limitations sensorielles

Cette activité nécessite peu d'adaptation, car elle se fait en position assise. Pour les personnes ayant une limitation visuelle, utiliser des indices sonores pour le début de la partie. Pour profiter pleinement de cette activité, jumeler des adversaires avec les mêmes niveaux d’habiletés.

Limitations cognitives

Débuter avec un minimum de règlements et si tout fonctionne bien, en ajouter. S’assurer que les niveaux d’habiletés des joueurs sont égaux. Faire des démonstrations pour expliquer le jeu. Avoir une attitude positive et s’amuser.

Limitations motrices

Cette activité peut se faire en position assise, soit sur le sol, soit sur une chaise, la chaise étant tenue par une personne ou un système d’ancrage. S’il est difficile de tenir le bâton, utiliser du Velcro.

Pour profiter pleinement de cette activité, jumeler des adversaires avec les mêmes niveaux d’habiletés. Des variantes peuvent être apportées à l'activité : jouer en équipe, comme au souque à la corde.

Bienfaits de la traction au bâton

Les Directives canadiennes en matière d’activité physique et de comportements sédentaires définissent la durée et le type d’activité physique requis à chaque âge et stade de la vie. Et, pour la première fois, les nouvelles Directives en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes comprennent aussi le sommeil. Le respect de ces directives contribuera à réduire le risque de développer une maladie chronique, améliorera la concentration, renforcera le corps, et au bout du compte, rendra la vie plus agréable.

Voir les bienfaits et les directives

Partenaires du Palmarès 150

Principaux partenaires
Partenaires provinciaux
Partenaire médias
Partenaires du concours
COORDONNÉES
Michelle Murray
Coordonnatrice des communications