Back to Top

Être actif doit être la norme canadienne, et non l'exception!

La comparaison avec 37 autres pays démontre que les infrastructures et programmes du Canada ne suffisent pas à faire bouger les enfants.

L’activité physique est un mode de vie dans les pays où les enfants sont les plus actifs.

Le Canada indique des résultats au-dessus de la moyenne pour les infrastructures et les programmes d’activité physique, mais il fait moins bonne figure au niveau des indicateurs liés à l’activité physique et à la sédentarité. Ces comparaisons montrent que les enfants qui bougent le plus vivent dans les pays où l’activité physique est une priorité ou fait partie intégrante des habitudes quotidiennes.

Show Grade :

Why did Canada score this grade?

+

  • No Category Selected

Pour la première fois, les résultats du Bulletin de l’activité physique chez les jeunes de ParticipACTION sont comparés à ceux de 37 autres pays, sur les six continents. La comparaison à l’échelle mondiale a été réalisée par le Dr. Mark Tremblay, directeur du Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (HALO-CHEO) et conseiller scientifique en chef pour le Bulletin de ParticipACTION.
    
« L’urbanisation, la mécanisation et l’utilisation accrue des transports motorisés ont fait diminuer les niveaux d’activité physique à l’échelle mondiale », a déclaré le Dr. Tremblay. « Le Canada doit résister au déclin des habitudes actives que ces tendances entraînent – et il ne suffit pas de créer des politiques, stratégies et pistes cyclables, mais aussi d’encourager et de rétablir les standards canadiens selon lesquels être actif à longueur d'année par le jeu extérieur, le transport actif, les sports et loisirs constituent la norme plutôt que l’exception. »

Les pays où les jeunes sont généralement le plus actifs, comme la Slovénie, la Nouvelle-Zélande et le Zimbabwe, ont recours à différentes approches pour faire en sorte que les enfants bougent davantage. Il y a cependant un point qui fait l’unanimité parmi tous les pays : l’activité physique est orientée par des normes culturelles omniprésentes qui incitent les jeunes à bouger.

Être actif n’est pas seulement un choix, mais bien un mode de vie.

La Slovénie indique la meilleure note pour l’Activité physique générale (A-):

  • 86 % des garçons et 76 % des filles qui ont entre 6 et 18 ans font les 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée recommandées par jour, en comparaison à seulement 9 % des jeunes canadiens de 5 à 17 ans (D-).

 C’est l’importance que le système scolaire slovène accorde à l’éducation physique (A pour École) qui explique ce comportement : c’est une norme culturelle évaluée annuellement et si bien établie qu’elle propose des mesures appropriées pour lutter contre les niveaux d’inactivité en général, par exemple:

  • Les écoles primaires slovènes offrent un accès quotidien à 77 minutes d’éducation physique sous la direction de professionnels.

Au Zimbabwe:

  • Plus de 80% des enfants zimbabwéens utilisent le transport actif pour aller à l’école et en revenir (A- en transport actif), contre seulement 25 pour cent des 5 à 17 ans au Canada (D).

Même si la plupart des enfants zimbabwéens n’ont probablement pas d’autres choix que de marcher ou de prendre leur vélo pour se rendre à l’école, ils prennent plaisir à l’activité physique et perçoivent celle-ci comme un élément naturel de leur mode de vie et de leur héritage culturel.

Aux Pays-Bas, être reconnue comme une nation de cyclistes incite leurs jeunes à faire de l’activité physique sur une base quotidienne. Les Néerlandais font du vélo pour se déplacer, mais aussi pour faire du sport et de l’exercice : c’est leur mode de vie.

Pour les enfants canadiens, l’activité physique n’est pas une priorité.

Au Canada, nous avons priorisé la construction d’infrastructures, plutôt que de tenter de créer des environnements favorables qui nous feraient passer d’une culture d’inactivité à un mode de vie actif au quotidien. Plutôt que de ne faire que de l’ingénierie de construction, il faut aussi se concentrer sur la réingénierie sociale.

Pour atteindre nos objectifs, nous devons créer un environnement au Canada où l’option active est le choix facile. Les mauvais résultats attribués au Canada dans cette étude s’expliquent par l’utilisation du transport motorisé pour se rendre à l’école, le grand temps passé devant l’écran et le manque de temps pour le jeu libre. Ce sont plusieurs pans de la société canadienne qui doivent travailler ensemble pour parvenir à modifier les comportements et faire en sorte que nos jeunes soient plus actifs.

Évitez d’être trop protecteurs, et laissez vos enfants être des enfants.

“Pensons à la vie familiale comme un lieu où nous pouvons faire évoluer les attentes sociales,” ajoute M. Antunes, président et chef de la direction chez ParticipACTION. Voici quelques conseils pour les parents:

  • Bouger avec vos enfants dès leur plus jeune âge.
  • Enseigner à vos enfants l’importance de l’activité physique et d’adopter un mode de vie sain.
  • Évitez d’être trop protecteurs et laissez aux enfants la liberté de décider comment être actif, principalement à l’extérieur, afin de les encourager à jouer librement et s’amuser.

Les Bulletins de l’activité physique provenant de chacun des 38 pays, tout comme les résultats des comparaisons mondiales, ont été présentés à la séance plénière d’ouverture de la Conférence internationale sur l’activité physique et la santé publique à Bangkok, en Thaïlande, et publiés dans le Journal of Physical Activity and Health  le 16 novembre 2016.

APERÇU DU BULLETIN

Lire le rapport complet pour les jeunes canadiens

Explorer

À PROPOS DU BULLETIN

Découvrez comment le Bulletin se développe

Explorer

LES BULLETINS ARCHIVÉS

Le Bulletin est publié annuellement depuis 2005

Explorer

COORDONNÉES MÉDIA

Katherine Janson
Directrice des communications et des affaires publiques
Partenaires et bailleurs de fonds

Les gouvernements provinciaux/territoriaux, par l’entremise du Conseil interprovincial du sport et des loisirs (CISL), ont offert un soutien additionnel. Plusieurs organisations nous soutiennent et nous aident à faire connaîtrele Bulletin 2016 à travers les provinces et les territoires.

RESTER MOTIVÉ

Une dose de motivation, à même votre boîte de réception.

Sign up successful
Thank you for your interest.

Ça fait déjà un moment que
tu es sur notre site.

Prends une pause pour bouger.

Bouge plus avec

  • Étape

  • 1

  • 2

  • 3

  • 🔁