Les hauts et les bas du squash

Rebondissant au numéro 67 du Palmarès de ParticipACTION, le squash a déjà été décrit comme les « échecs en mode turbo ». C’est un jeu rapide qui nécessite stratégie et coordination et qui est exigeant sur les plans  physique et mental.

Le squash est un exercice intense : en une heure, un joueur peut dépenser entre 600 et 1000 calories. En plus d’être un excellent exercice cardiovasculaire, c’est aussi excellent pour votre force musculaire et votre endurance.

Opposant 2 joueurs (ou quatre en double), le squash est un sport de raquette joué sur un terrain, ou court, intérieur entouré de quatre murs dont la dimension est de 9,75 mètres par 6,4 mètres. La surface du court est divisée en trois « boîtes » avec des lignes tracées au sol. Il n’est pas nécessaire d’avoir accès à un court pour pratiquer ce sport, il suffit d’être créatif. Une salle à l’école ou un terrain de jeu peuvent très bien faire l’affaire.

La raquette et la balle utilisées au squash sont plus petites et plus légères que celles utilisées pour le tennis. La balle de squash est creuse, faite de caoutchouc et a un diamètre d’environ 40 mm. Le port de lunettes protectrices est recommandé.

Pendant une partie, les joueurs frappent tour à tour la balle vers le mur frontal, au-dessus de la plaque sonore, ou « tin » (la partie inférieure du mur, recouverte de tôle, qui a une hauteur de 43 cm), et au-dessous de la ligne haute, ou « out line » (près du plafond). En tout temps, la balle peut rebondir sur les murs latéraux ou arrière, pourvu qu’elle touche le mur sous la ligne haute.

Une fois que la balle a touché le mur frontal, elle ne peut faire qu’un seul bond sur le sol (mais à plusieurs reprises sur les murs latéraux ou arrière) avant qu’un joueur puisse la renvoyer. Les joueurs peuvent se déplacer où ils veulent sur le terrain, quoiqu’une obstruction accidentelle ou délibérée de l’autre joueur est interdite. Les joueurs retournent habituellement au centre du court après chaque coup.

Les points sont accordés si, pendant le jeu :

  • Le receveur n’arrive pas à frapper la balle avant qu’elle ait effectué 2 bonds par terre
  • Le receveur frappe la balle hors-jeu (sur la ligne de retrait ou au-dessus, ou sur la bande sonore)
  • Un coup ne touche pas le mur du devant
  • Un joueur fait obstruction sur son adversaire

Les matchs se jouent en 11 points. Le joueur qui marque 11 points en premier gagne la partie, à moins d’une égalité 10-10 impliquant que les joueurs doivent gagner par deux points d’écart. Un point est accordé pour chaque échange, ce qui veut dire que les deux joueurs peuvent marquer un point, peu importe qui a servi. La personne au service, après avoir remporté un échange, marque un point et conserve le service; si la personne qui reçoit marque le point, il ou elle marque un point et prend le service.

Visitez le site web de Squash Canada pour consulter la liste nationale des clubs qui prennent part à la Journée nationale du Squash le 30 septembre.