Comment bien alimenter votre corps pour bouger

Ça peut sembler évident, mais ça vaut la peine de le répéter : l’eau est précieuse. Selon Statistique Canada, « L’eau joue un rôle dans presque toutes les fonctions de l'organisme et est un constituant important de chaque cellule, tissu et organe. Elle régule la température, transporte l'oxygène et les nutriments par la voie du sang, facilite l'élimination des déchets et… Elle lubrifie les articulations ».

Et il ne s’agit là que de son utilité quotidienne. Il suffit de penser à l’exercice, où vous suez inévitablement, et l’eau devient d’une importance critique – tout comme les collations santé.

Un rapport Ipsos publié en 2016 a démontré que les Canadiens adoptent graduellement plusieurs « mini-repas » au cours de la journée, 67 % de la consommation totale ayant lieu en dehors du régime alimentaire traditionnel des « trois repas par jour ». En termes de choix de collations, il y a une variété de bonnes nouvelles : la tendance est aux fruits frais, aux crudités et aux tartinades comme le houmous accompagné de pain pita de blé entier. Pouvez-vous deviner quelle est la boisson la plus consommée?

Hé oui, la bonne vieille H20. Mais quel volume d’eau est considéré suffisant? Voilà la question à un million de dollars : nos besoins diffèrent en fonction de notre tendance à transpirer, de notre taille, de notre âge, de notre sexe et du contenu en eau de la nourriture que nous avons ingérée pour une journée donnée.

Il existe quelques règles générales, que nous pouvons catégoriser avant et après l’exercice.

Avant l’exercice. Nous devrions boire de l’eau à des intervalles réguliers (article disponible en anglais seulement) au cours de la journée au lieu de boire un gallon d’eau juste avant de commencer un 10 kilomètres (vous pouvez aussi boire à même votre sac à eau ou votre bouteille pendant l’exercice, évidemment).

Après l’exercice. Vous devriez toujours vous rafraîchir et boire de l’eau après votre séance d’entraînement. Si vous vous êtes entraîné intensément, recherchez un breuvage qui contient des fluides, des glucides, des protéines ou des électrolytes. Si votre estomac gargouille toujours après, ça veut dire qu’il vous en faut plus, mentionnent les Diététistes du Canada. Cette association professionnelle recommande de vérifier les faits nutritionnels inscrits sur l’étiquette de chaque produit pour vous assurer que vous faites des choix intelligents. Que devriez-vous rechercher?

Visez haut.Le pourcentage de la valeur quotidienne (% VQ)est le contenu nutritionneltrouvé dans une portion spécifique d’un aliment. Tout pourcentage se situant au-dessus de 5% VQ est considéré satisfaisant (Plus il est élevé, mieux c’est). Choisissez des aliments qui contiennent un pourcentage plus élevé de VQ de fibres, de vitamines A et C, de calcium et de fer.

Visez bas. Choisissez des aliments qui un plus faible pourcentage de VQ de gras (saturés et trans), de cholestérol et de sodium.

Ce qu’il faut absolument retenir, chers amis, est qu’il faut à tout prix éviter de se déshydrater. Restez bien hydratés et alimentés lorsque vous faites des activités comme le vélo, la natation, la course ou la randonnée.