Étude : Les images de « fitspiration » n’incitent pas vraiment à bouger plus

De nos jours, au magasin comme sur les médias sociaux, nous sommes bombardés d’images de corps minces et athlétiques. Que ce soit sur des affiches, des revues ou des emballages, il y a de la « fitspiration » partout où l’on regarde.

Mais est-ce que ces images motivent réellement le monde à bouger plus? Selon une récente étude publiée dans le journal international de recherche Body Image, la réponse courte est non.

LES RÉSULTATS DE CETTE ÉTUDE

Pour l’étude, 106 étudiantes de niveau universitaire choisies au hasard devaient jeter un coup d’œil à l’une de trois séries d’images (modèle mince, modèle athlétique, ou modèle musclé) et ensuite faire de l’activité physique. Les données concernant les niveaux actuels d’activité physique, les objectifs de type « fitspiration », l’utilisation des médias sociaux et l’insatisfaction reliée à l’apparence physique des participantes ont ensuite été recueillies.

Pour chaque catégorie, les participantes ont systématiquement comparé leurs propres corps à ceux montrés sur les images, ce qui a causé deux problèmes.

Le premier est que, même si les images de condition physique étaient perçues comme « inspirantes », elles n’ont pas incité les participantes à faire plus d’exercice. En fait, leur comportement n’a tout simplement pas changé.

Le deuxième, et peut-être même le problème le plus important, est que les images athlétiques ont engendré de plus grandes insécurités liées à l’apparence des participantes. Les auteurs de l’étude suggèrent que cela survient parce que ces images athlétiques sous-entendent que ces corps sont facilement accessibles aux gens normaux.

En véhiculant l’idée que chaque personne, en faisant un peu d’exercice intense et en ayant une bonne alimentation, peut obtenir un corps athlétique digne d’une couverture de magazine de mise en forme, ces images vouent les gens à l’échec. Leur utilisation répétée rend ainsi normal et facile un idéal presque inatteignable qui ne reflète pas la réalité. L’atteinte si facile de ces corps « parfaits » est vraiment exagérée.

CE QUE LA COMMUNAUTÉ DU CONDITIONNEMENT PHYSIQUE DEVRAIT FAIRE

Nous devrions nous inspirer des leçons générales tirées de cette étude.

La première étant qu’il faut cesser d’utiliser des corps irréels, inaccessibles et retouchés numériquement pour faire la promotion de la mise en forme. Un corps en santé ne ressemble pas nécessairement à ça. Ce n’est pas ce à quoi la plupart des gens doivent ou peuvent ressembler. Que ce soit sur Instagram ou sur la couverture du Châtelaine, ces images créent plus de mal que de bien.

Elles incitent peu de gens à bouger plus, et beaucoup à aimer encore moins leur apparence. L’activité physique est bénéfique pour tous les corps, peu importe la taille. Plus vous en faites, mieux vous vous sentez, et mieux votre corps et votre esprit s’en portent bien.

La deuxième leçon est que nous devons penser plus loin que la motivation extrinsèque. Les récompenses externes comme l’argent, la célébrité et la reconnaissance sont rarement la source d’un changement durable du mode de vie. L’idée que nous puissions inspirer tout le monde à se mettre en forme en leur montrant des images de gens d’une forme incroyable est fausse. Pour obtenir des changements et résultats significatifs, l’inspiration doit venir de l’intérieur. Elle doit être intrinsèque et elle doit nous inciter à bouger pour être en santé, se sentir bien, et par-dessus tout, à aimer notre corps.

Les images que nous sommes habitués de voir partout sur nos écrans et dans les revues ne devraient pas être associées avec l’inspiration ou la motivation à bouger plus. Elles nous font sentir encore moins bien dans notre peau et coupables de ne pas atteindre cet idéal quasi irréaliste, ou qui implique un travail acharné en continu.

Elles compromettent la confiance et la motivation même dont les gens ont besoin pour mener des vies plus actives.

Si nous voulons que les gens bougent plus, nous devons voir moins d’abdominaux d’acier, de jambes athlétiques, et de bras musclés. Pour votre prochaine « fitspiration », n’allez pas sur Instagram. Cherchez plutôt en vous-même. Vous avez la force, la confiance et la motivation pour mener une vie active. Ne laissez pas une image superficielle de couverture de revue vous arrêter.