Les jeux vidéo « actifs » peuvent-ils faire bouger davantage vos enfants ?

Devenir parent, c’est développer comme par magie toute une gamme de supers pouvoirs : une ouïe ultra-sensible, l’habileté de faire entrer des vêtements d’enfants pour 10 jours dans un petit sac de voyage, ou encore des réflexes surhumains quand vient le temps de rattraper la tasse de bébé avant que son contenu ne ruine le tapis.

Bien entendu, il y a aussi une foule d’autres choses que vous aurez à apprendre. Vous vous rendrez bientôt compte qu’il faut choisir vos batailles, surtout avec les enfants. Tôt ou tard, les jeux vidéo deviendront une de ces batailles à gagner.

Nous avons beaucoup parlé des effets néfastes de la sédentarité chez les enfants (cliquez ici pour consulter les Directives canadiennes en matière de comportements sédentaires), mais que pouvez-vous faire pour encourager votre enfant pantouflard à être plus actif ? Alors que vous aimeriez bien qu’il exerce plus que ses pouces, lui ne veut qu’atteindre le prochain niveau à Plantes contre Zombies. Comment trouver un compromis ?

Bien que les jeux d’entraînement (ou jeux vidéo actifs) constituent une façon amusante d’entrecouper vos périodes sédentaires en position assise, ils ne sont pas une stratégie recommandée pour faire bouger vos enfants (cliquez ici pour comprendre pourquoi).

« Faire bouger les enfants sédentaires est un défi de tous les jours, » affirme Scott Goosney, un enseignant d’éducation physique au primaire (et athlète accompli) de St. John’s, à Terre-Neuve. « Ils ne sont pas habitués à être actifs. Ça rend les choses plus difficiles pendant nos cours d’éducation physique. »

Scott Goosney sait toujours reconnaître les rois et les reines de l’écran : ils sont souvent les plus silencieux, ne veulent pas attirer l’attention sur le fait qu’ils ne participent pas, et ne bougeront pas à moins d’être vraiment intéressés par l’activité. Ses sept années d’expérience comme enseignant lui ont également appris que le fameux « oubli » de la tenue sportive est une stratégie fréquemment utilisée par les enfants qui ne veulent pas être actifs. À mesure que la technologie prend de plus en plus de place dans nos vies, le problème grandit.

« Le secret pour les motiver, c’est de leur offrir le plus grand nombre possible d’occasions de bouger, dit-il. Les programmes sportifs sur l’heure du midi et après les classes aident certainement, mais il est aussi important d’encourager les enfants à essayer une foule de sports différents. »

Une des tactiques privilégiées par Scott Goosney pour faire bouger ses élèves est de thématiser ses activités physiques selon les jeux vidéo qu’ils aiment et de leur faire atteindre un but commun en leur donnant des « missions » qu’ils devront accomplir en utilisant différentes stratégies.

« Ça rejoint leur intérêt pour les jeux vidéo et ça les encourage à être actifs, » explique Scott Goosney.

Voici quelques astuces pour donner au jeu actif des airs de jeux vidéo :

  • Transformez le jeu du chat (la « tag ») en partie de Pac-Man en limitant l’aire de jeu aux lignes dessinées dans le gymnase (ou que vous aurez préalablement tracées à la craie à l’extérieur). Choisissez ensuite un Pac-Man que les autres joueurs devront fuir en ne marchant que sur les lignes. Deux joueurs qui se rencontrent sur une même ligne ne peuvent pas se croiser ; ils devront rebrousser chemin pour trouver une autre voie. Le dernier joueur à ne pas avoir été « mangé » par le Pac-Man gagne la partie.
  • Jouez à la tag Tortues Ninja ! Délimitez un endroit qui représente le repaire des tortues, puis choisissez un élève qui sera le Déchiqueteur (l’ennemi numéro un des Tortues Ninja). Celui-ci se place devant le repaire des tortues, prêt à attraper les moins rapides. Au signal, les tortues, placées en file à une courte distance de leur repaire, doivent rentrer au bercail sans être touchées. Les élèves attrapés deviennent des membres du Clan du Déchiqueteur et l’aident à attraper les autres tortues. Les joueurs qui ont atteint le repaire se remettent ensuite en file, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une seule tortue.
  • Vous manquez d’espace pour jouer ou le mauvais temps vous confine à l’intérieur ? Qu’à cela ne tienne ! Scott Goosney vous recommande GoNoodle, une banque de vidéos gratuits accessibles en ligne conçus pour faire bouger les enfants durant leurs pauses à l’école.

Voilà la solution : adaptez vos activités aux intérêts de vos enfants ! Vous verrez qu’il ne leur en faudra pas plus pour délaisser les écrans et enfiler leurs espadrilles. Amusez-vous !