7 idées pour que les filles soient aussi actives que les garçons

En moyenne, les filles sont moins actives et plus sédentaires que les garçons – seulement 6 % des filles contre 13 % des garçons respectent les Directives en matière d’activité physique. C’est une triste réalité qui doit changer. Leur santé et leur bien-être en dépendent.

En fait, le problème, c’est que cet écart est présent dès le jeune âge.

Âgées de 2 ans et demi à peine, les filles sont déjà moins actives que les garçons du même âge, et cet écart ne fait que s’accentuer avec le temps.

Lorsqu’elles arrivent à l’adolescence, nous observons un net recul de leurs niveaux d’activité physique, qui vient confirmer ce problème.

POURQUOI Y A-T-IL UN ÉCART?

Les filles rencontrent souvent des obstacles qui les empêchent de participer à des activités physiques, comme les pressions sociales, le manque de soutien et d’encouragement de la part des proches, et le faible nombre de modèles féminins auxquels elles peuvent s’identifier. Les faibles taux de participation à des sports sont attribuables au manque d’opportunités offertes aux filles et aux femmes ainsi qu’à l’accès réduit à des entraîneurs, à l’équipement et aux installations qui favorisent les habiletés et aptitudes typiquement féminines.

Il faut voir le bon côté de ce triste portrait : à ce stade, toutes les opportunités sont bonnes pour s’améliorer et faire une différence. La clé est de savoir par où commencer. Nous avons donc préparé une liste de 7 conseils qui vous aideront à y arriver :

1. contrer LES MYTHES en changeant les comportements

« Je ne suis pas une athlète », « j’ai peur qu’on rie de moi », « je ne m’y connais pas en sports ». Voilà les attitudes et des croyances qui doivent cesser. Encourageons les filles à être actives et à faire du sport. Enseignons-leur les habiletés fondamentales du mouvement (comme la littératie physique) pour les aider à se sentir plus confiantes en étant plus actives.

2. ENCOURAGEZ-les À JOUER plus longtemps à l’extérieur

Ah, les joies du plein air! Alors que le jeu à l’extérieur est lié à des niveaux plus élevés d'activité physique et de meilleurs bienfaits sur la santé, les environnements de jeu naturels sont quant à eux plus équitables et plus neutres. Et n’oubliez pas d’habiller vos enfants en conséquence — habillez-les avec des vêtements qui peuvent être salis.

3. Présentez-leur des femmes inspirantes et actives

Tout le monde aime avoir un modèle. Que ce soit une athlète, une leader du milieu sportif ou une entraîneuse, encouragez les filles à s’inspirer de femmes qui sont des modèles sportifs. En tant que parents, ne sous-estimez pas l’influence que vous pouvez avoir sur vos enfants — s’ils vous voient essayer quelque chose de nouveau, que ce soit un succès, un échec, ou que vous avez l’air d’un clown sur des patins à roues alignées, ils s’en souviendront.

4. Diversifiez leurs activités physiques – il n’y a pas QUE LE SPORT

Alors que le sport est une bonne façon d’être active et de nouer des liens d’amitié, ce n’est pas la seule façon de s’activer, particulièrement pour celles qui manquent de confiance quant à leurs aptitudes et habiletés. Pourquoi ne pas danser en écoutant de la musique, racler des feuilles, pelleter de la neige, faire du yoga, aller promener le chien ou même, patiner avec des ami(e)s?

5. SOYEZ DE LA PARTIE!

Aidez les filles à être plus actives en participant aux jeux et activités avec elles. Que vous soyez un parent, un frère ou une sœur plus âgé(e), un(e) professeur(e) ou éducateur(trice) à la garderie, montrez-leur que chaque personne gagne à être active. Faire de l’exercice avec une autre personne est aussi une grande source de motivation et renforce la responsabilisation.

6. N’ayez pas peur d’être ébouriffées

Communiquez les bienfaits de l’activité physique aux filles. Dites-leur de ne pas se laisser décourager par les cheveux mêlés, la sueur et le visage qui rougit. Leur tête et leur corps en seront reconnaissants ! Profitez de ces moments pour enseigner aux filles d’aimer leur corps pour ce qu’il peut faire et non, pour ce qu’il a l’air.

7. le plaisir avant tout!

Peu importe comment les filles choisissent de s’activer, elles doivent prendre plaisir à ce qu’elles font. Sans cela, elles n’arriveront pas à maintenir le rythme. Peut-être qu’elles préfèreront un sport d’équipe comme le soccer, le hockey ou le volleyball? Ou une activité individuelle comme le vélo ou la course ?

Établir un lien entre l’activité physique et le plaisir est essentiel pour développer une passion qui durera toute la vie. Indépendamment du sport ou de l’activité qu’elles préfèrent, le plus important c’est qu’elles bougent et s’amusent!

L’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS) est un organisme qui vise à créer des opportunités de participation pour les femmes et les filles. Consultez leur site web pour obtenir plus d’information sur leurs campagnes et ressources.

Vous cherchez d’autres idées? Jetez un coup d’œil au Palmarès 150 de ParticipACTION pour consulter une liste d’activités auxquelles tout le monde peut participer!